Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 05:08

Il y a quelques semaines, j'ai eu la chance de partir deux jours à Parme, invitée par Mutti. Je vous ai déjà parlé de cette marque dans ma recette de Salade tomatée de coeurs d'artichaut au chorizo, version tiède.

Grâce à ce séjour, j'ai pu en apprendre davantage sur cette entreprise familiale, qui date du XIXe siècle, et me régaler grâce à une repas 100 % tomate et une autre 100% Parme.

 

usine.jpg

 

Nous sommes partis à 7h du matin d'Orly et avons atterri à Milan. Direction l'usine de Mutti aux alentours de Parme.

En raison du mauvais temps des jours précédents, nous n'avons pas pu aller aux champs : on a donc commencé par la visite de l'usine qui marche à plein régime seulement pendant 65 jours, au moment de la période de récolte (de juillet à mi-septembre). L'usine est située à Parme car, depuis des générations, cette région est très productive en tomates. En effet, pour que la tomate soit bonne, il faut une amplitude d'une dizaine de degrés ;  les températures idéales, ce sont donc 30 degrés le jour et 20 degrés la nuit...

 

Pour la petite histoire, au départ, les tomates n'étaient pas mangées mais seulement cultivées pour la beauté des jardins.
C'est avec Marie-Louise de Bourbon, à la fin du XVIIIe siècle, et son chef italien que la tomate entre dans la cuisine.
La culture se développe vers 1800, ce qui encourage l'économie de Parme. Au début du XXe siècle, il y avait une centaine d'usines de transformation de la tomate à Parme. On faisait surtout de la tomate très concentrée car cela se conservait bien. On ne faisait que des grandes boîtes : les épiceries les ouvraient dans leur magasin et vendaient au poids. Comme peu de personnes savaient lire, il fallait des images très symboliques pour que chaque marque sorte du lot. Chacune avait son symbole : lion, faisan, soleil...

 

Ce qui est vraiment impressionnant, visuellement, c'est le nettoyage des tomates. Après une évaluation de la qualité des tomates pour voir si le camion est accepté, les tomates passent dans plusieurs bains. Mutti est d'ailleurs très accès sur l'écologie et utilise plusieurs eaux différentes (de pluie, des sous-sols) lors du lavage pour éviter d'utiliser trop d'eau potable. Ils ont également des panneaux photovoltaïques sur les toits afin de réduire encore plus leur empreinte carbone.

 

mutti-usine.jpg

 

Il y a très peu de stocks de tomates afin de garantir un maximum de fraîcheur et, entre l'arrivée du camion et la sortie des conserves de pulpe ou des bouteilles de purée, il ne s'écoule que 8h !

Il n'y a, dans la passata et la purée classique, que de la tomate et un peu de sel : ni colorant, ni conservateur. La conservation se fait grâce à la pasteurisation (les boîtes sont chauffées 2h à 70°).

 

Après cette visite, nous avons eu la chance de déjeuner dans la demeure familiale avec M. Mutti et ses parents qui parlent très bien français... C'était un repas simple et léger, selon les dires de M. Mutti : charcuterie, fromages de la régions, pizza, troffie au pesto, légumes au vinaigre de tomate...

 

L'après-midi, nous avons eu le bonheur de découvrir Parme sous le soleil avec une guide francophone. Même si je trouve que les bâtiments ducaux sont très austères, il y a de vraies perles dans cette ville : le grand parc ducal, la cathédrale intégralement peinte...

 

mutti-visite-parme.jpg

 

Le soir, nous avons retrouvé M. Mutti pour un repas excellentissime au Parma Rotta. Le repas était presque entièrement dédié à la tomate. A la première bouchée de la première entrée, j'ai dit que ça avait le goût de la sauce tomate de mon grand-père, ce qui veut tout dire...
Nous avons dégusté :

- un cheesecake à la tomate, une gelée de tomate (sans texture gélifiée, impressionnant !), une sauce à la tomate vinaigrée avec un oeuf dur (le plat du pauvre, excellent !)

- un velouté à la tomate avec des gnocchi à la ricotta et au basilic (que j'ai essayé de reproduire)

- des ravioli et des pâtes fraîches à la sauce tomate

- un filet de boeuf avec des pommes de terre sautées et des cèpes déclinés en beignets, à la crème et rôtis, sans tomate

- une glace italienne avec plein de toppings différents

Le tout dégusté avec différents Lambrusco et un vin rouge de la région.

 

mutti-resto-1.jpg

 

Après un tel repas, nous avons fait une très bonne nuit (même si elle était un peu courte ;-)

 

Le lendemain, direction les champs où M. Mutti a mis l'accent sur la culture intégrée qu'ils pratiquent pour réduire l'utilisation de pesticides. C'est plus difficile mais plus sain. Les contrôles sont journaliers parce qu'il n'y a pas de produits préventifs. Les terrains et les pépins doivent être choisis et il faut cultiver des tomates pendant un an puis d'autres cultures pendant trois ans pour ne pas fatiguer la terre.

 

mutti champs

 

 

Après cette visite ensoleillée, nous somme partis déjeuner dans un restaurant plein de charme : le Mulino di casa sforza.

 

Cette fois, nous avons dégusté :

- une assiette d'antipasti avec un beignet de fleur de courgette, une aiguillette de dinde au sésame et une tartelette à la tomate et chantilly au parmesan

- une assiette de très bonne charcuterie

- des raviolis ricotta/basilic, potiron/épice, pommes de terre

- un risotto au céleri, lard de Colonnata et crème de parmesan

- une salade de fruits frais

Le tout était accompagné d'un délicieux Prosecco (vin blanc pétillant)

 

mutti-resto-2.jpg

 

Après un aussi bon repas, on serait bien restés pour profiter du jardin. Mais il était l'heure d'aller à Bologne, prendre notre avion.

 

Maintenant, place à la recette que j'ai tenté de reproduire  : le velouté à la tomate avec des gnocchi à la ricotta et au basilic.

 

soupe-de-tomate--gnocchi-ricotta.jpg

 

1 bouteille de purée de tomate au basilic Mutti

1 gros oignons

2 gousses d'ail

huile d'olive

2 feuilles de laurier

10 cl d'eau

1 cs de sucre

sel, poivre

250 g de ricotta

50 g de parmesan râpé

3 cs de basilic

60 g de farine

Sel, poivre

 

Hacher très finement l'oignon et l'ail épluchés.

Faire revenir le tout dans 2 cs d'huile d'olive pendant 5 min.

Verser la purée de tomate, l'eau et les feuilles de laurier.

Incorporer le sucre, assaisonner et laisser mijoter 45 min.

 

Pendant ce temps, fouetter la ricotta, le parmesan, le basilic. Assaisonner.

Incorporer la farine, bien fouetter et verser le tout dans une poche à douille, munie d'une douille lisse d'1cm minimum.

 

Une fois que la soupe est cuite, enlever les feuilles de laurier et  mixer longuement.

Faire bouillir une grande casserole d'eau salée. Faire sortir la pâte à gnocchi en coupant au couteau à la taille que vous souhaitez. Faire cuire quelques minutes jusqu'à ce qu'ils remontent et les sortir à l'aide d'une écumoire.

 

Avant de servir, mixer à nouveau la soupe au mixeur plongeant pour la rendre mousseuse. La verser dans les assiettes, déposer dessus des gnocchi et quelques gouttes d'huile  d'olive de qualité.

 

soupe-de-tomate--gnocchi-ricotta-copie-1.jpg

 

Merci beaucoup à Francesco Mutti et RPCA pour ce superbe week-end !

Repost 0
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 03:47

Voici la soupe de la semaine pour ma battle avec Aurélie chez Philips.Le thème de cette semaine était l'Asie : je suis donc partie du côté de la Thaïlande avec cette soupe aux saveurs que j'affectionne : curry rouge, citronnelle, gingembre, coriandre. Avec du poulet, des légumes, des nouilles, c'est un plat unique parfait pour les soirées froides que nous connaissons...

Alors, si vous aimez et si vous voulez tenter de gagner le soupmaker, votez ici !

 

  Avant la recette, pour tous ceux qui n'ont pas voter (et vous êtes nombreux !!), je vous rappelle que vous pouvez voter pour ma recette de Raviolis d'automne, poire poêlée et crème de Roquefort ICI : je compte sur vous, merci ! Vous êtes plus de 1000 à venir me voir chaque jour, alors faites exploser leur compteur ! ;-)

 

soupe-thai-curry-rouge-poulet-potiron-petits-pois.jpg

 

40 cl de lait de coco

60 cl de bouillon de poulet

1 cs de pâte de curry rouge

2 tiges de citronnelle

1 cm de gingembre

500 g de potiron

2 gros filets de poulet

2 cs de coriandre

150 g de petits pois

2 carottes

cacahuètes

nouilles chinoises

 

Éplucher le potiron et le couper en dés d'un centimètre. Hacher la citronnelle et le gingembre. Couper le poulet en dés et râper les carottes épluchées.

Verser, dans le soupmaker, le lait de coco, le bouillon, le curry, la citronnelle, le gingembre. Incorporer le potiron et le poulet. Assaisonner et lancer le programme soupe (sans mixage).

Quelques minutes avant la fin de la cuisson, ciseler la coriandre, concasser les cacahuètes et cuire les nouilles comme indiqué sur le paquet.
A la fin de la cuisson, soulever le couvercle, verser les carottes, les petits pois et la coriandre. Refermer et attendre 3 minutes.
Servir avec les nouilles chinoises et les cacahuètes.

 

soupe-thai-curry-rouge-poulet-potiron-petits-pois2.jpg

 

Pour voter, c'est ICI ou sur la photo : Merci !

raviolis crème de roquefort poire figue, jambon c-copie-1

N'hésitez pas à vous inscrire à ma Newsletter...

Repost 0
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 04:38

Voici une recette de soupe très rapide à faire : peu de préparation, peu de découpage et une cuisson rapide... Je l'ai faite avec mon soupmaker Philips : c'est la soupe de la semaine dans ma battle soupe/salade sur l'application Philips... Alors, si vous voulez tenter de gagner le soupmaker ou le salad maker, n'hésitez pas à voter pour votre recette préférée !

Par ailleurs, n'oubliez pas que vous pouvez voter pour ma recette de Raviolis d'automne, poire poêlée et crème de Roquefort ICI : je compte sur vous, merci !

 

soupe-expresse-aux-petits-pois--saveurs-mediterraneennes.jpg

 

500 g petits pois surgelés

3 oignons nouveaux

150 g de chèvre frais

600 ml de bouillon de légumes chaud

2 cs de pesto

Sel, poivre

4 tomates confites

8 tranches de chorizo

1 cs de pignons de pin

 

Couper les oignons en 4. Passer les petits pois sous l'eau chaude à l'aide d'un passoire 30 sec.
Verser, dans le soupmaker,  les petits pois, les oignons, le chèvre, le bouillon. Mélanger et assaisonner.
Fermer le soupmaker et lancer le programme velouté.

Pendant la cuisson, couper les tomates confites et le chorizo en lamelles.
A la fin du programme, verser dans les bols et déposer quelques pignons de pin et des lamelles de tomates confites et de chorizo.

 

 

soupe-expresse-aux-petits-pois--saveurs-mediterraneennes2.jpg
N'hésitez pas à vous inscrire à ma Newsletter...

Repost 0
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 05:04

Philips m'a proposé de tester un de leurs nouveaux appareils, le soupmaker,  et de participer à leur nouvelle application pour faire gagner quelques-uns de ces appareils à leurs lecteurs.

En fait, il y a 2 nouveaux appareils : le soupmaker, blender chauffant qui permet de cuire et de mixer les légumes dans le même récipient,  et le saladmaker, robot qui  permet de couper légumes, viandes et fromages en tailles et  formes variées.

Nous sommes 2 blogueuses à nous "affronter" autour d'une battle : nous devrons, chacune, créer une recette sur un thème imposé avec l'appareil qui nous a été attribué. Mon adversaire est Aurélie du blog Mes Envies et Délices

Le 1er thème de cette battle est  "les plats de votre enfance revisités". Je n'ai pas eu trop longtemps à réfléchir : en effet, le premier mot que j'ai su prononcer, après "papa"/"maman", a été "ketchup". Mes parents pouvaient me faire manger n'importe quoi s'ils l'inondaient de ketchup, ce qu'ils se refusaient généralement à faire à mon grand désespoir !

Bref, j'ai réalisé une soupe à la tomate, au bon goût de ketchup, que j'ai accompagnée d'un classique qui se marie très bien avec le ketchup : les coquillettes au jambon et au gruyère... Dernière petite touche régressive : un morceau de fromage de la vache qui rigole qui fond tout doucement dans la soupe...

Hmmmmm, que c'est bon les plats régressifs...

 

soupe saveur ketchup galette de coquillettes jambon gruyèr

 

450 g de coulis de tomate

4 tomates

50 g de sucre

50 ml de vinaigre balsamique

½ cc de cumin et 4 épices

1 pincée de piment

1 oignon

sel, poivre

4 portions de fromage fondu

75 g de coquillettes

25 g de dés de jambon

50 g de gruyère

1 oeuf

 

Laver les tomates et enlever le centre. Les couper grossièrement et les mettre dans le soupmaker avec le coulis de tomate.
Ciseler les oignons et les ajouter aux tomates avec toutes les épices, le vinaigre et le sucre. Mélanger et assaisonner.
Lancer le programme velouté.

Cuire les coquillettes al dente. Les  égoutter, les  passer sous l'eau froide et les mélanger avec le jambon, le gruyère et l'oeuf.
Dans une poêle huilée, former des petites galettes, les retourner au bout de 3 min et poursuivre la cuisson 3 min.

Servir la soupe avec un morceau de fromage fondu et accompagnée de galettes de coquillettes.

 

soupe-saveur-ketchup-galette-de-coquillettes-jambo-copie-1.jpg

 

Si vous voulez tenter de gagner le soupmaker ou le saladmaker, n'hésitez pas à aller voter sur l'application Phillips !

 

N'oubliez pas que vous pouvez voter pour ma recette de Raviolis d'automne, poire poêlée et crème de Roquefort ICI : Merci !

 

N'hésitez pas à vous inscrire à ma Newsletter...


Repost 0
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 04:19

On m'a proposé de découvrir la crème de Roquefort Société et de l'utiliser dans une recette pour participer à un concours Inter-blogueurs. Comme j'aime beaucoup le Roquefort et que je ne connaissais pas le produit, j'ai accepté. Il s'agit, en fait, d'une crème au Roquefort, prête à l'empoi : il suffit de la réchauffer et d'en napper le plat. A cette simplicité de réalisation, j'ai voulu répondre par un plat sophistiqué...
J'ai donc réalisé de grands raviolis avec une farce ricotta, jambon cru, figues moelleuses et noix que j'ai déposée sur des poires poêlées, le tout nappé de cette crème de Roquefort. Je peux vous assurer que c'était divin !

Si ma recette vous plaît, merci aussi de voter pour elle ICI : les 3 blogueurs ayant remporté le plus de voix gagneront de super lots...

raviolis-creme-de-roquefort-poire-figue--jambon-cru-et-noi.jpg


Pour 6 personnes (en entrée et avec 2 gros raviolis par personne)

200 g de farine

2 oeufs

2 cs d'eau

 

200 g de chèvre frais

3 figues moelleuses trempées 10 min dans l’eau chaude

8 cerneaux de noix

2 tranches de jambon cru assez épaisses si possible

1 pot de crème de Roquefort

3 poires mûres mais fermes

1 grosse noix de beurre

2 cs de sucre

 

raviolis-creme-de-roquefort-poire-figue--jambon-c-copie-1.jpg

 

Préparer la pâte à raviolis : mélanger  à la main la farine, les œufs et l’eau. Pétrir quelques minutes : la pâte doit être souple.  Laisser reposer 30 min.
Pendant ce temps, écraser le chèvre, couper les figues et le jambon en dés. Concasser les noix. Mélanger le tout et assaisonner.

A l’aide du laminoir (ou, à défaut, au rouleau) étaler très finement la pâte. Si vous utilisez le laminoir, procédez en 3 fois et arrêtez vous au cran 7.

Déposer 1 grosse cc de farce sur un morceau de pâte, recouvrir d’un 2e morceau de pâte, bien enlever l’air autour de la farce, bien souder et découper à l’aide d’un emporte-pièce (le mien mesurait 7,5 cm de diamètre).

Réserver les raviolis sur un plateau  bien fariné pendant que vous confectionnez les autres sur le même principe.

Ces étapes peuvent se faire la veille ou plusieurs jours à l'avance en congelant les raviolis bien à plat.

Éplucher les poires et les couper en lamelles assez épaisses.

Faire fondre le beurre dans une grande poêle et déposer les poires, laisser cuire 3 min puis saupoudrer de sucre. Quand il commence à caraméliser, secouer la poêle puis retourner délicatement les lamelles de poires et poursuivre la cuisson 3 min.

Cuire les raviolis quelques minutes dans une grande casserole d’eau bouillante salée.

Déposer les lamelles de poires dans les assiettes. Sortir les raviolis à l’aide d’un égouttoir et les déposer sur les poires.
Réchauffer la crème au Roquefort 1 min 30 au micro-ondes, à 450 W, en mélangeant au bout d'1 min. Verser sur les raviolis et décorer à votre convenance (des lamelles de jambon et des noix concassées pour moi).

 

 

raviolis-creme-de-roquefort-poire-figue--jambon-c-copie-2.jpg

 

 

J'ai la possibilité de faire gagner 10 livres   21 recettes simples et savoureuses Sauce au Roquefort Société,  édités chez Marabout.

 

Visuel-ouvrage---21-recettes-simples-et-savoureuses--.jpg

 

Pour cela, répondez à la question suivante :

¨ Quelle recette à base de la sauce "crème de Roquefort" auriez-vous proposée ? ».

Je tirerai au sort les gagnants parmi les commentaires répondant à la question et me laissant une adresse mail...

 


Merci aussi de voter pour ma recette ICI : les 3 blogueurs ayant remporté le plus de voix gagneront de super lots... Merci !

Repost 0
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 04:48

Lorsqu'Aude a annoncé, début septembre, qu'elle publierait, le premier samedi de chaque mois, une recette d'un de ses nombreux livres de cuisine, l'idée m'a séduite... Vu le peu de place que j'ai chez moi, je me suis résolue à ne plus acheter de livres de cuisine. Je les emprunte dans les multiples bibliothèques parisiennes dont les fonds sont très à jour... Mais, même si je n'en achète plus, j'en ai beaucoup : achetés autrefois, offerts, reçus...

J'ai donc décidé d'emboîter le pas à Aude et voici ma première recette... Elle est extraite du livre Snackning aux éditions Saep.

Cette soupe est très parfumée avec le basilic, le jambon cru et le parmesan. Tous ces ingrédients se marient très bien avec la tomate et les haricots blancs sont là pour épaissir l'ensemble.

J'ai cependant modifié quelques petites choses. Ainsi, n'ayant pas de basilic frais, j'ai mis du pesto et j'ai modifié le déroulé de la recette : au lieu de plonger tous les ingrédients dans l'eau et de laisser cuire, j'ai préféré faire mijoter l'ensemble et ajouter ensuite l'eau pour concentrer les goûts...

 

soupe-tomate-haricots-blanc-jambon-cru-basilic.jpg

 

500 g de tomates bien mûres (ou tomate en conserve)

125 g de haricots Tarbais cuits

1 oignon

1 gousse d'ail

1 cs de vinaigre balsamique

2 cs d'huile d'olive

4 petites tranches de jambon sec

copeaux de parmesan

4 cc de pesto

sel poivre

 

Émincer finement l'oignon et hacher l'ail.

Éplucher les tomates (soit avec l'épluche-tomate soit en les ébouillantant quelques secondes).

Faire revenir dans l'huile l'ail et l'oignon, quelques minutes. Ajouter les tomates et pousuivre la cuisson 20 min en mélangeant de temps en temps pour que ça n'accroche pas.

Incorporer la moitié des haricots, 20 cl d'eau et le vinaigre. Laisser mijoter 20 min. Assaisonner et mixer.

Faire griller rapidement à sec le jambon dans une poêle. Laisser refroidir.

Verser la soupe dans les verrines, déposer dessus le reste des haricots et 1 cc de pesto, parsemer de parmesan et placer la chips de jambon.

 

soupe-tomate-haricots-blanc-jambon-cru-basilic2.jpg

 

le-jour-du-livre.png

 

 

N'hésitez pas à vous inscrire à ma Newsletter...

Repost 0
5 octobre 2012 5 05 /10 /octobre /2012 04:43

Vous connaissez tous, je suppose, Nicolas, caviste et magasin de vins… Quand j’étais petite, je me souviens que mes parents disaient souvent qu’ils allaient chez Nicolas choisir un vin et, pour moi, il s’agissait forcément d’une personne très douée qui connaissait tous les vins ! Maintenant, ça me fait rire mais, en fait, je n’étais pas très loin de la réalité : l’avantage, quand on va chez Nicolas, c’est que nous avons face à nous des vendeurs qui s’y connaissent… Et, comme moi je suis une amatrice mais pas une connaisseuse, je trouve ça drôlement pratique !!

 Cette année, cette marque fête ses 190 ans ! Et, pour l’occasion, elle a créé e bouteille de vin blanc «les Petites Récoltes» en Édition Limitée, des a Kapsi, mini contenant de 5mL d’eau de vie, est LA juste dose  d’alcool, idéale et parfaite pour magnifier vos recettes, saveur Framboise, Poire, Mirabelle, Kirsh, Absinthe, Prune et un très joli sac…
J’ai donc tout d’abord  voulu faire une recette pour accompagner ce délicieux vin aux arômes de pêche jaune qui s’accorde, paraît-il, très bien avec les fromages doux et les charcuteries…

J'avais acheté un paquet de feuilles de brick pour la recette de billes de fromage Madame Loïk. Il m'en restait pas mal après la recette, j'ai donc improvisé ces petits croustillants. J'adore le côté croustillant de la feuille associé au fondant de la farce... Saumon, chorizo et poivron vont très très bien ensemble !.

 

 

crousillant-chevre-saumon-chorizo-poivron.jpg

 

150 g de fromage frais + 1 cs de fromage blanc

1 boîte de saumon au naturel

1/4 de chorizo plus ou moins fort selon votre goût

1 poivron

1/2 cc de piment d'Espelette

8 feuilles de brick

sauce tomate au basilic, maison ou non

 

crousillant-chevre-saumon-chorizo-poivron2.jpg

 

Faire griller le poivron au four 20 min. Laisser refroidir dans un sac plastique et l'éplucher.

Écraser le saumon égoutté. Y ajouter le fromage fouetté et le fromage blanc.
Couper le chorizo et le poivron en petits dés. Les ajouter au fromage et assaisonner.

Couper les bricks en 2. Déposer 1 cs de farce sur un bord et rouler en cigare.
Badigeonner d'huile et cuire 20 min à 180°. Servir chaud, accompagné de sauce tomate.

 

  crousillant-chevre-saumon-chorizo-poivron3.jpg

 

N'hésitez pas à vous inscrire à ma Newsletter...

Repost 0
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 04:03

Cet été, le temps a été très variable à Paris. On passait du plat mijoté à la salade, de la soupe chaude au gaspacho. Voici une recette entre les deux, parfaite pour le temps souvent mitigé que nous avons eu... Mais il est tout à fait possible de manger ce plat chaud en hiver .

Il y a quelques mois, l'agence RPCA m'a invitée à un repas mettant à l'honneur les produits Mutti. J'adore ces produits à base de tomates de très grande qualité que mon amie italienne Silvia m'a fait découvrir. Hélas, je n'ai pas pu y aller mais Alexandra a eu la gentillesse de me faire parvenir leurs produits. Voici donc ma première recette avec leur pulpe de tomate et leur vinaigre à la tomate......

 

salade-tiede-coeurs-d-artichauts-chorizo-tomate-oignon.jpg

 

400 g de coeurs d'artichauts 

50 g de chorizo fumé

1/2 boîte de pulpe de tomate Mutti

1 gros oignon

1 branche de romarin

1 cs de vinaigre de tomate Mutti

 

Éplucher et hacher l'oignon. Couper le chorizo en tranches.

Faire revenir l'oignon dans un peu d'huile d'olive. Ajouter le chorizo et les coeurs d'artichauts. Au bout de 5 min, verser les tomates et le romarin. Saler et laisser compoter 10 min.

Bien mélanger et poursuivre la cuisson 5 min.

Ôter le romarin et vérifier l'assaisonnement. Verser le vinaigre et mélanger.
Laisser tiédir pour déguster.

 

salade-tiede-coeurs-d-artichauts-chorizo-tomate-o-copie-1.jpg

 

salade-tiede-coeurs-d-artichauts-chorizo-tomate-oignon2.jpg

 

 

N'hésitez pas à vous inscrire à ma Newsletter...

Repost 0
15 juillet 2012 7 15 /07 /juillet /2012 04:41

Voici un petit plat express et tellement bon que je pourrais en manger hiver comme été. Le trio champignons/foie gras/truffe a fait ses preuves depuis longtemps et avec le jaune d'oeuf coulant, c'est un régal !

 

oeuf-cocotte-foie-gras-chamoignons-et-truffes.jpg

 

8 champignons de Paris

1 cc d'arôme de truffe

2 oeufs extra frais

une belle tranche de foie gras épaisse

2 cs de crème épaisse

sel, poivre, piment d'Espelette

pelures de truffes (facultatif)

 

oeuf-cocotte-foie-gras-chamoignons-et-truffes2.jpg

 

Couper les champignons en lamelles. Les faire revenir dans une poêle avec un peu d'huile. Assaisonner. Hors du feu, ajouter 1/2 cc d'arôme de truffe et bien mélanger.

Verser les champignons dans les ramequins et ajouter sur le dessus la moitié du foie gras grossièrement coupé.

Mélanger la crème avec le reste d'arôme et assaisonner. Verser sur les champignons.
Clarifier les oeufs séparément . Déposer le blanc sur la crème et cuire 7 min à 200°.
A la fin de la cuisson, ajouter les jaunes et poursuivre la cuisson 2min.
A la sortie du four; déposer de fines lamelles de foie gras, des pelures de truffe. Parsemer de piment et déguster rapidement.

Je l'ai servi avec une tartine de biscotte, recouverte d'une terrine au foie gras et aux cèpes et de champignons crus assaisonnés d'huile de truffes et de persil.

 

oeuf-cocotte-foie-gras-chamoignons-et-truffes3.jpg

Repost 0
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 04:24

Il y a plusieurs mois, j'avais réalisé des Banh Bao avec des saveurs asiatiques. Il me restait de la farine pour en faire et j'ai eu envie de voyager ailleurs. Voici le résultat de mes envies : des brioches moelleuses et savoureuses !

 

banh-bao-carottes-bolognaise.jpg

 

Pour 8 brioches :
230 g de farine spéciale
10 g de sucre
125 g de lait 

 

Pétrir tous les ingrédients 15 min pour en former une boule.
Ajouter 1/2 cs d'huile de sésame
Pétrir de nouveau 5 min.
Laisser reposer la pâte recouverte d'un linge pendant 40 min.

 

Pour la farce :

2 belles carottes

200 g/ 250 g de bolognaise maison bien épaisse (ou 2 steaks hachés revenus avec 4 cs de sauce tomate cuisinée)

 

Éplucher et râper les carottes puis les mélanger avec la sauce.

 

Séparer la pâte en huit boules. Les étaler avec la paume de la main pas trop finement en cercle. Mettre une grosse cc de farce. Les refermer en rabattant les bords sur le dessus et en colmatant bien en forme de pointe.

Faire cuire 20 min dans le cuit-vapeur.

banh-bao-carottes-bolognaise2.jpg

Repost 0

Profil

  • Clémence
  • Gourmande et gourmette, je veux partager avec vous mes recettes préférées, inventées ou piquées à droite ou à gauche...
  • Gourmande et gourmette, je veux partager avec vous mes recettes préférées, inventées ou piquées à droite ou à gauche...

Texte Libre

Related Posts with Thumbnails

Follow Me on Pinterest

Rechercher

Pour m'écrire

C'est ICI

Texte Libre

Texte Libre

120x120_SBC_8

référencement

Wikio - Top des blogs - Gastronomie

 

Logo_750_Grammes_aime_ce_blog-Orange-120.jpg

Croque-en-Bouche


Recettes de cuisine

Blogs à Croquer

 

 

 

 


 

Recettes Cuisine avec NotreFamille.com