Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 05:30

J'ai eu la chance de rencontrer un responsable de la coopérative de la pomme de terre Pompadour  Label Rouge, lors du salon Cuisinez. Je ne connaissais pas cette pomme de terre qui est cultivée en Picardie : plantée début avril, elle est récoltée en août et en septembre.   Elle a une chair ferme qui se tient particulièrement bien à la cuisson, sans se défaire et en gardant sa peau intacte.

Pour la mettre en valeur, je l'ai cuite à la vapeur puis coupée et poêlée avant de la passer au four pour la faire gratiner avec le fromage...

 

poelee-de-pomme-de-terre-confit-d-oignons--lardons--saint.jpg

 

Pour 4 personnes :

10 pommes de terre Pompadour

75 g de lardons fumés

1 gros oignon

sel, poivre

1/3 de Saint-Nectaire fermier

 

Cuire les pommes de terre à la vapeur 30 min (vérifier la cuisson avec une lame de couteau).

Émincer l'oignon et le faire revenir dans 1 cs d'huile. Faire revenir les lardons séparément et les ajouter à l'oignon sans le gras.

Éplucher les pommes de terre et les couper en dés.

Les faire revenir avec les oignons et les lardons. Assaisonner et bien mélanger.

Déposer le tout dans des cercles à pâtisserie posés sur une tôle allant au four.
Enlever  la croûte du Saint-Nectaire et déposer de belles tranches sur les pommes de terre.

Mettre quelques minutes sous le grill bien chaud du four.
Déposer dans les assiettes, enlever délicatement les cercles et servir avec de la salade et de la charcuterie.

 

poelee-de-pomme-de-terre-confit-d-oignons--lardo-copie-1.jpg

 

Enfin, un petit rappel : ce week-end a lieu le salon du blog culinaire à Soissons !! Et cette année, il est ouvert au grand public dans le centre ville de Soissons, à l'Abbaye Saint Léger. Vous pouvez donc également participer aux festivités. Les blogueurs venus des 4 coins du monde proposeront plus de 150 démonstrations : alors, si vous voulez saliver, découvrir et échanger, venez à Soissons ce week-end !! 

Pour le programme, c'est ICI

 


N'hésitez pas à vous inscrire à ma Newsletter...


Repost 0
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 05:36

Voici une délicieuse salade automnale. C'est une salade également très régionale, délicieusement normande avec le camembert, l'andouille et les pommes... Je m'en suis régalée...

 

salade-de-roquette--andouille-et-pomme--croustillant-de-cam.jpg

 

Pour 4 personnes :

1 sachet de roquette

1 camembert

4 feuilles de brick

1 grosse pomme Granny Smith

2 petites pommes Golden

12 tranches d'andouille de Vire Made In Calvados

vinaigrette avec de l'huile de noix et du vinaigre de cidre

 

Couper les feuilles de bricks en 2 et le camembert en 8.

Déposer un huitième de camembert sur une demi-feuille de brick et rouler celle-ci comme un nem en faisant bien attention à ce que ce soit hermétique.

Badigeonner d'huile et cuire à 180° pendant 20 min

Couper la Granny Smith en brunoise et la citronner.
Couper les Golden, épluchées et épépinées, en tranches et les faire dorer doucement dans un peu de beurre.

Mettre la roquette dans les assiettes et disposer au centre une tranche d'andouille, recouvrir de pommes Granny et poursuivre le millefeuille avec 2 autres tranches d'andouille.
Déposer les croustillants et les pommes poêlées dans l'assiette. Assaisonner et servir immédiatement.

 

salade-de-roquette--andouille-et-pomme--croustilla-copie-1.jpg

 

Made In Calvados est un site spécialisé dans les produits normands. Outre l'andouille de Vire, on peut trouver du caramel beurre salé, des produits à base de Calvados, de Pommeau, de cidre, de poire...

Repost 0
Published by Clémence - dans Entrées frroides
commenter cet article
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 05:36

Les box culinaires se multiplient sur la toile et chacune doit trouver sa voie pour se différencier des autres et se faire une place. Je vous ai déjà parlé de Gastronomiz dont le but est de "dénicher pour vous les dernières tendances, des nouveautés, des classiques revisités et des produits inédits ou venus d'ailleurs", de la Eat your box qui cible des "produits haut de gamme". Voici maintenant My Evasion box dont le but est de faire découvrir une région de France ou d'ailleurs, chaque mois, avec " des produits d’épicerie fine de France et d’ailleurs, originaux et gourmands".

 

my-evasion-box.jpgPour My Evasion box reçue, le thème était la Bourgogne. Cette région est connue pour son vin et sa moutarde de Dijon mais la box nous fait découvrir ou redécouvrir d'autres produits : les Anis de Flavigny, la crème de cassis, les nonnettes de luxe (marque Bernard Loiseau), un confit de vin de Bourgogne au pain d'épices et plusieurs petites moutardes aromatisées, le tout accompagné d'un Bourgogne Montagny. Bref, on est 100% dans le thème et les produits sont vraiment de qualité ! Seul hic à mon goût : le prix. 24€ + 3,90€ de frais de port, c'est plus cher que les concurrentes... Mais si la qualité et la découverte sont là, pourquoi pas ? J'ai hâte de découvrir les autres box...

 

Pour fêter cette nouvelle venue, voici une délicieuse tartine : du pain croustillant, du confit de vin de Bourgogne au pain d'épices, de la fourme de Montbrison (dont je vous reparle très rapidement) et des dés de poires. C'est parfait pour accompagner une soupe ou une salade le soir !

 

tartines-confit-de-vin--fourme-et-poire.jpg

Pour 6 belles tartines :

1/2 baguette aux céréales

12 fines tranches de fourme

2 petites poires bien mûres

1 cs de jus de citron frais

1 petit pot de confit de vin de Bourgogne au pain d'épices

piment d'Espelette

 

Éplucher et épépiner les poires. Les couper en brunoise et les arroser de jus de citron.

Couper la demi-baguette en 3 longs morceaux puis les couper en 2.

Faire griller le pain côté mie dans une grande poêle à sec.

Tartiner chaque tranche de confit de vin, déposer 2 tranches de fourme puis quelques dés de poire.
Parsemer de piment d'Espelette et d'un peu de confit.

 

tartines-confit-de-vin--fourme-et-poire2.jpg

 

Ce confit est vraiment excellent ! Les nonettes m'inspirent bien aussi... A très vite donc avec le contenu de cette box gourmande !


Repost 0
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 05:08

Il y a quelques semaines, j'ai eu la chance de partir deux jours à Parme, invitée par Mutti. Je vous ai déjà parlé de cette marque dans ma recette de Salade tomatée de coeurs d'artichaut au chorizo, version tiède.

Grâce à ce séjour, j'ai pu en apprendre davantage sur cette entreprise familiale, qui date du XIXe siècle, et me régaler grâce à une repas 100 % tomate et une autre 100% Parme.

 

usine.jpg

 

Nous sommes partis à 7h du matin d'Orly et avons atterri à Milan. Direction l'usine de Mutti aux alentours de Parme.

En raison du mauvais temps des jours précédents, nous n'avons pas pu aller aux champs : on a donc commencé par la visite de l'usine qui marche à plein régime seulement pendant 65 jours, au moment de la période de récolte (de juillet à mi-septembre). L'usine est située à Parme car, depuis des générations, cette région est très productive en tomates. En effet, pour que la tomate soit bonne, il faut une amplitude d'une dizaine de degrés ;  les températures idéales, ce sont donc 30 degrés le jour et 20 degrés la nuit...

 

Pour la petite histoire, au départ, les tomates n'étaient pas mangées mais seulement cultivées pour la beauté des jardins.
C'est avec Marie-Louise de Bourbon, à la fin du XVIIIe siècle, et son chef italien que la tomate entre dans la cuisine.
La culture se développe vers 1800, ce qui encourage l'économie de Parme. Au début du XXe siècle, il y avait une centaine d'usines de transformation de la tomate à Parme. On faisait surtout de la tomate très concentrée car cela se conservait bien. On ne faisait que des grandes boîtes : les épiceries les ouvraient dans leur magasin et vendaient au poids. Comme peu de personnes savaient lire, il fallait des images très symboliques pour que chaque marque sorte du lot. Chacune avait son symbole : lion, faisan, soleil...

 

Ce qui est vraiment impressionnant, visuellement, c'est le nettoyage des tomates. Après une évaluation de la qualité des tomates pour voir si le camion est accepté, les tomates passent dans plusieurs bains. Mutti est d'ailleurs très accès sur l'écologie et utilise plusieurs eaux différentes (de pluie, des sous-sols) lors du lavage pour éviter d'utiliser trop d'eau potable. Ils ont également des panneaux photovoltaïques sur les toits afin de réduire encore plus leur empreinte carbone.

 

mutti-usine.jpg

 

Il y a très peu de stocks de tomates afin de garantir un maximum de fraîcheur et, entre l'arrivée du camion et la sortie des conserves de pulpe ou des bouteilles de purée, il ne s'écoule que 8h !

Il n'y a, dans la passata et la purée classique, que de la tomate et un peu de sel : ni colorant, ni conservateur. La conservation se fait grâce à la pasteurisation (les boîtes sont chauffées 2h à 70°).

 

Après cette visite, nous avons eu la chance de déjeuner dans la demeure familiale avec M. Mutti et ses parents qui parlent très bien français... C'était un repas simple et léger, selon les dires de M. Mutti : charcuterie, fromages de la régions, pizza, troffie au pesto, légumes au vinaigre de tomate...

 

L'après-midi, nous avons eu le bonheur de découvrir Parme sous le soleil avec une guide francophone. Même si je trouve que les bâtiments ducaux sont très austères, il y a de vraies perles dans cette ville : le grand parc ducal, la cathédrale intégralement peinte...

 

mutti-visite-parme.jpg

 

Le soir, nous avons retrouvé M. Mutti pour un repas excellentissime au Parma Rotta. Le repas était presque entièrement dédié à la tomate. A la première bouchée de la première entrée, j'ai dit que ça avait le goût de la sauce tomate de mon grand-père, ce qui veut tout dire...
Nous avons dégusté :

- un cheesecake à la tomate, une gelée de tomate (sans texture gélifiée, impressionnant !), une sauce à la tomate vinaigrée avec un oeuf dur (le plat du pauvre, excellent !)

- un velouté à la tomate avec des gnocchi à la ricotta et au basilic (que j'ai essayé de reproduire)

- des ravioli et des pâtes fraîches à la sauce tomate

- un filet de boeuf avec des pommes de terre sautées et des cèpes déclinés en beignets, à la crème et rôtis, sans tomate

- une glace italienne avec plein de toppings différents

Le tout dégusté avec différents Lambrusco et un vin rouge de la région.

 

mutti-resto-1.jpg

 

Après un tel repas, nous avons fait une très bonne nuit (même si elle était un peu courte ;-)

 

Le lendemain, direction les champs où M. Mutti a mis l'accent sur la culture intégrée qu'ils pratiquent pour réduire l'utilisation de pesticides. C'est plus difficile mais plus sain. Les contrôles sont journaliers parce qu'il n'y a pas de produits préventifs. Les terrains et les pépins doivent être choisis et il faut cultiver des tomates pendant un an puis d'autres cultures pendant trois ans pour ne pas fatiguer la terre.

 

mutti champs

 

 

Après cette visite ensoleillée, nous somme partis déjeuner dans un restaurant plein de charme : le Mulino di casa sforza.

 

Cette fois, nous avons dégusté :

- une assiette d'antipasti avec un beignet de fleur de courgette, une aiguillette de dinde au sésame et une tartelette à la tomate et chantilly au parmesan

- une assiette de très bonne charcuterie

- des raviolis ricotta/basilic, potiron/épice, pommes de terre

- un risotto au céleri, lard de Colonnata et crème de parmesan

- une salade de fruits frais

Le tout était accompagné d'un délicieux Prosecco (vin blanc pétillant)

 

mutti-resto-2.jpg

 

Après un aussi bon repas, on serait bien restés pour profiter du jardin. Mais il était l'heure d'aller à Bologne, prendre notre avion.

 

Maintenant, place à la recette que j'ai tenté de reproduire  : le velouté à la tomate avec des gnocchi à la ricotta et au basilic.

 

soupe-de-tomate--gnocchi-ricotta.jpg

 

1 bouteille de purée de tomate au basilic Mutti

1 gros oignons

2 gousses d'ail

huile d'olive

2 feuilles de laurier

10 cl d'eau

1 cs de sucre

sel, poivre

250 g de ricotta

50 g de parmesan râpé

3 cs de basilic

60 g de farine

Sel, poivre

 

Hacher très finement l'oignon et l'ail épluchés.

Faire revenir le tout dans 2 cs d'huile d'olive pendant 5 min.

Verser la purée de tomate, l'eau et les feuilles de laurier.

Incorporer le sucre, assaisonner et laisser mijoter 45 min.

 

Pendant ce temps, fouetter la ricotta, le parmesan, le basilic. Assaisonner.

Incorporer la farine, bien fouetter et verser le tout dans une poche à douille, munie d'une douille lisse d'1cm minimum.

 

Une fois que la soupe est cuite, enlever les feuilles de laurier et  mixer longuement.

Faire bouillir une grande casserole d'eau salée. Faire sortir la pâte à gnocchi en coupant au couteau à la taille que vous souhaitez. Faire cuire quelques minutes jusqu'à ce qu'ils remontent et les sortir à l'aide d'une écumoire.

 

Avant de servir, mixer à nouveau la soupe au mixeur plongeant pour la rendre mousseuse. La verser dans les assiettes, déposer dessus des gnocchi et quelques gouttes d'huile  d'olive de qualité.

 

soupe-de-tomate--gnocchi-ricotta-copie-1.jpg

 

Merci beaucoup à Francesco Mutti et RPCA pour ce superbe week-end !

Repost 0
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 05:11

Voici une crème ultra-gourmande trouvée Chez Nad du blog Quand Nad cuisine... J'ai juste mis, à la place du Nutella, du KWATTA pâte à tartiner "Choc & Nuts"  que l'on trouve en Belgique mais aussi sur le site La Belgique à votre porte, j'ai mis moins de sucre et, suivant le conseil de Nad, j'ai fait un caramel classique...

 

creme-nutella-caramel.jpg

 

50 cl de lait

80 g de pâte à tartiner (KWATTA pâte à tartiner "Choc & Nuts"  pour moi)

4 oeufs

80 g de sucre en poudre

Pour le caramel :

150 g de sucre


Dans une casserole, faire chauffer le lait avec la pâte à tartiner pour que celui-ci fonde.Faire bouillir.
Pendant ce temps, dans un saladier, fouetter les oeufs avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Verser le lait bouillant en plusieurs fois, tout en remuant bien. Réserver.
Préchauffer le four à 120°. Faire bouillir de l'eau pour le bain-marie.

Pour le caramel: dans une grande casserole au fond large, faire caraméliser le sucre à feu vif en remuant la casserole régulièrement.

Quand le caramel prend une jolie couleur ambrée, répartir rapidement ce caramel au fond des ramequins puis remplir avec la crème à la pâte à tartiner.
Déposer les ramequins dans un grand plat rempli d'eau chaude et enfourner. Laisser cuire 40 min.
A la sortie du four, laisser refroidir les crèmes avant de les placer au réfrigérateur pour au moins 3h.
Pour démouler, passer la pointe du couteau tout autour des crèmes et placer une petite assiette dessus avant de retourner.

 

creme-nutella-caramel2.jpg

 


N'hésitez pas à vous inscrire à ma Newsletter...

Repost 0
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 06:14

Voici comme, je le fais depuis plusieurs dimanches, les photos des recettes de la semaine prochaine... Et une belle inofrmation pour Noël en fin d'article...

Bon dimanche !

 

crème nutella caramel2

 

soupe de tomate, gnocchi ricotta

 

tartines confit de vin, fourme et poire

 

salade de roquette, andouille et pomme, croustilla-copie-1

 

poêlée de pomme de terre confit d'oignons, lardo-copie-1

 

mafaldine sauce potiron chèvre sauge et jambon de Parme2

 

Et pour finir, une info pour les parisiens... Ca se passe chez Fauchon du 22 au 24 novembre

produit emblématique de fauchon, le foie gras refait son show place de la madeleine. au programme, des ateliers animés par le chef de cuisine jean-pierre clément, des créations inédites au comptoir « traiteur » et un bar à foies gras avec des recettes vintage.

4 ateliers conduits par le chef de cuisine et dénicheur de produits d’exception, Jean-Pierre Clément, pour comprendre et maîtriser ce joyau de la gastronomie française. chacun repartira avec sa terrine et tous les atouts pour reproduire cette recette pour Noël.

Horaires et inscription | Atelier de 2h pour 10 personnes à 12h
et 18h | 23 et 24 novembre | 26 Place de la Madeleine, Paris 8ème |
Tarif : 120€e | Inscription à partir du 5 novembre au +33 1 70 39 38 02

 

Repost 0
Published by Clémence - dans Papotages
commenter cet article
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 05:04

Comme vous le savez, je suis une grande fan de fromage. Alors quand on me propose de participer à un concours autour de fromage, je fonce... Cette foi-ci, c'est avec l'Emmental de Savoie que je me suis amusée. En effet, le site Emmental de savoie organise jusqu'au 24 décembre un concours de cuisine. Le gain ? Un dîner à domicile pour 10 personnes préparé par Norbert de Top Chef. Cette fois, pas besoin d'avoir le plus de votes possible (ouf ! Enfin !) mais c'est un jury, présidé par Norbert himself, qui choisira LA recette gagnante. Alors n'hésitez pas à participer ! Il suffit de déposer votre recette ICI !

 

Pour lancer ce concours, je vous propose, bien sûr, ma recette autour de l'emmental : une panna cotta à l'emmental et à la sauge, un confit d'oignons au vin rouge, un crumble à l'emmental et une belle chips de jambon de Parme !

 

panna-cotta-emmental-sauge--confits-d-oignons--cru-copie-1.jpg

 

Pour le confit d'oignons :

3 cs d'huile

500 g d'oignons

25 cl de vin rouge corsé

80 g de sucre

 sel , poivre


Émincer finement les oignons.

Mettre l'huile dans une casserole avec les oignons, mélanger et cuire à feu très doux pendant 20 min.

Verser le vin, assaisonner et mélanger  environ 5 min.

Terminer par le sucre et faire cuire à feu doux, en mélangeant souvent, jusqu'à réduction  totale du vin (environ 30 min).

Laisser refroidir.


Pour 6 petites panna cotta :

40 cl de crème liquide (20 cl de légère et 20 cl d'entière)
1 feuille et demie de gélatine
4 feuilles de sauge
100 g d’emmental de Savoie

2 gousses d’ail
1/2 cube de bouillon de volaille

 

Éplucher et dégermer les gousses d'ail. Les blanchir 2 fois dans de l'eau bouillante.

Faire chauffer la crème, l'ail, la sauge hachée et l'emmental râpé. Émietter le bouillon dessus et assaisonner (attention à ne pas trop saler). Mélanger régulièrement.

Mettre la gélatine dans l'eau froide.

Lorsque le fromage est bien fondu, recouvrir et laisser infuser 10 min.

Passer le tout au chinois et remettre à chauffer doucement.
Ajouter la gélatine essorée et fouetter. Verser le tout dans les verrines.

Laisser refroidir et mettre au frais au moins 4h.

 

Pour le crumble :

100 g de farine

30 g de noix concassées

60 g d'emmental de Savoie

60 g de beurre mou

1 feuille de sauge

sel, piment d'espelette

 

Hacher la sauge et l'ajouter à la farine avec le fromage. Assaisonner.

Ajouter le beurre coupé en dés et effriter le tout du bout des doigts.

Quand le beurre est bien incorporé à la farine, déposer des miettes de crumble sur une plaque de cuisson.
Cuire le crumble 15 min à 180°.

Laisser refroidir.

Au moment de servir, couper 6 morceaux de jambon de Parme et les faire griller à sec dans une poêle. Laisser refroidir.

Déposer du confit d'oignons sur les panna cotta, puis du crumble et enfin un chips de jambon.

 

panna cotta emmental sauge, confits d'oignons, crumble, jam

 

A votre tour de créer votre recette !!

Repost 0
Published by Clémence - dans Entrées frroides
commenter cet article
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 06:09

Il y a quelques semaines, nous nous sommes retrouvés entre blogueurs à l'ancienne Cave 75cl, rebaptisée A l'ombre du bouchon, autour de Chef Damien. Aucune thématique n'avait été donnée : nous devions seulement apporter une de nos réalisations pour accompagner les délicieux vins proposés par Arthur.
J'ai donc fait ces petits roulés qui ont eu un grand succès et sont partis très vite. Comme il s'agissait d'un apéritif où l'on picorait, j'ai fait 2 petits roulés plutôt qu'un gros. Les bouchées étaient ainsi plus petites (mais il y en avait davantage ;-)

Pour les parfumer, j'ai ajouté du pesto, des tomates confites et des pignons au fromage à tartiner...

 

roules-tomates--saveurs-mediterraneennes1.jpg

15 g de farine
25 g de maïzena

3 cs de concentré de tomate
3 oeufs
1 cc de levure chimique
2 cc de paprika
60 g de beurre

40 g de gruyère rapé
sel, poivre

150 g de fromage frais
2 cs de crème liquide

2 cs de pesto

8 tomates confites

1 grosse poignée de pignons de pin

 

Préchauffer le four à 200°C.
Séparer les blancs des jaunes d'oeufs.
Monter les blancs en neige.
Dans un saladier, mélanger les jaunes jusqu'à ce qu'ils blanchissent.
Ajouter farine, maïzena, levure et paprika. Bien mélanger.
Faire fondre le beurre et l'incorporer au mélange.
Y ajouter le concentré de tomate et le gruyère, saler / poivrer et bien mélanger.
Ajouter délicatement les blancs en neige à la préparation.
Verser et étaler la préparation dans votre moule ou sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.
Enfourner pour 7-8 minutes.
Une fois qu'elle est cuite, sortir la génoise du four et la retourner sur une plaque, la couper en 2 dans le sens de la largeur et rouler les 2 génoises dans 2 torchons en partant du côté le plus large.
Laisser refroidir totalement.


Torréfier les pignons de pin et couper les tomates en dés.

Dans un saladier, mélanger le fromage  avec la crème et le pesto. Incorporer les pignons et les tomates.

Lorsque les génoises sont à température ambiante, les dérouler et étaler la garniture.

Filmer les roulés et les mettre au frigo au moins 2h.
Avant de servir, couper les roulés en tranches.

 

roules-tomates--saveurs-mediterraneennes.jpg

 


N'hésitez pas à vous inscrire à ma Newsletter...

Repost 0
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 05:25

Souvent, pour le petit déjeuner, je mange un yaourt, un fruit et, soit du pain, soit une part de cake, soit une part de brioche. Voici donc une brioche très gourmande, parfaite pour un petit-déjeuner énergétique... Je ne suis pas douée en boulange mais là, j'étais fière de moi :-)

 

brioche-tressee-caramel-et-pomme.jpg

 

 

260 g de farine 

120 g de lait tiède

60 g de beurre mou

1 sachet de levure de boulanger

1 oeuf battu

1/2 cc de sel

25 g de sucre

1 jaune d'oeuf mélangé à un peu de lait pour la dorure

2 pommes

2 grosses cs de caramel beurre salé Made in Calvados

 

Dans le bol de votre robot (ou dans la MAP), verser le lait et la levure. Couvrir 10 min.

Ajouter l'oeuf battu, le sucre, la farine, le sel et le mettre en marche.

Quand la pâte est formée, ajouter le beurre coupé en dés et continuer de pétrir 10 min.

Laisser reposer 1 h à couvert.

Pendant ce temps, éplucher et épépiner les pommes. Les couper en dés et les faire compoter 10 min avec 2 cs d'eau dans une casserole. Laisser refroidir.
Dégazer la pâte, l'étaler en rectangle sur une feuille de papier sulfurisé (nécessaire pour transporter la brioche sur la plaque de cuisson).

Étaler le caramel au centre sur toute la longueur. Déposer des dés de pommes dessus.

Entailler la pâte de chaque côté de la garniture, tous les centimètres. Replier les bords sur la farce en alternant les côtés pour tresser le tout.

Déposer la tresse sur une plaque allant au four. Badigeonner avec le jaune d'oeuf.

Cuire 20 min à 180°.

 

brioche-tressee-caramel-et-pomme2.jpg

 


N'hésitez pas à vous inscrire à ma Newsletter...

Repost 0
Published by Clémence - dans Pains et cie
commenter cet article
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 05:24

Aujourd'hui est un jour très important pour moi et mon blog : ça fait 5 ans qu'il existe et que je le nourris pratiquement au quotidien... 1670 articles écrits, 74 300 commentaires grâce à vous, 1290 abonnés à ma newsletter ! Ce blog, c'est mon bébé, il m'apporte beaucoup au quotidien et jamais je n'aurais cru, il y a 5 ans, que ma vie serait autant chamboulée grâce à lui : beaucoup de rencontres et des amitiés fortes et sincères à la clé, des moments magiques avec des ateliers, des voyages et de belles découvertes...
Ce jour est aussi particulier car le 7 novembre est l'anniversaire de mariage de mes grands-parents et mon grand-père était mon plus fervent lecteur. Ma grand-mère, aujourd'hui en maison de retraite, même si elle ne me lit pas, est fière : elle aime que je lui raconte tout ce que je fais et surtout elle aime déguster les plats qu'elle mangeait avant, que je vous fais découvrir à travers la rubrique "Retour vers mes origines" et que je lui prépare de temps en temps...

Bref un jour riche en émotion !

 

sandwich-tunisien.jpg

 

Pour 4 sandwiches :

1 baguette, pain italien

1 portion de slata jida

150 g de thon à l'huile

1 cs d'olives noires à la grecque

2 cs de câpres

1/2 citron confit

1 portion de mechouïa

harissa

 

Hacher les olives, le citron confit. Émietter le thon.
Couper la baguette en 4. Ouvrir chaque morceau sans aller jusqu'au bout. Badigeonner d'harissa si vous en souhaitez, puis mettre des 2 salades, du thon, du citron confit, des câpres, des olives. Déguster avec le reste des salades.

 

sandwich-tunisien2.jpg


N'hésitez pas à vous inscrire à ma Newsletter...

Repost 0

Profil

  • Clémence
  • Gourmande et gourmette, je veux partager avec vous mes recettes préférées, inventées ou piquées à droite ou à gauche...
  • Gourmande et gourmette, je veux partager avec vous mes recettes préférées, inventées ou piquées à droite ou à gauche...

Texte Libre

Related Posts with Thumbnails

Follow Me on Pinterest

Rechercher

Pour m'écrire

C'est ICI

Texte Libre

Texte Libre

120x120_SBC_8

référencement

Wikio - Top des blogs - Gastronomie

 

Logo_750_Grammes_aime_ce_blog-Orange-120.jpg

Croque-en-Bouche


Recettes de cuisine

Blogs à Croquer

 

 

 

 


 

Recettes Cuisine avec NotreFamille.com